Impressum  |   Datenschutz  |   Kontakt  |   Sprache / Langue: 

Aktuelles

Kein Lavendelfest - ABER eine charmante Alternative am Sonntag, 16. August 2020

Wanderung in Bad Nauheim am Dienstag, 25. August 2020

Deutsch-Französische Wanderwoche in Mutters in Tirol vom 06. September 2020 bis 13. September 2020

„Wanderung auf den Bleibeskopf“ am Donnerstag, 17. September 2020

Bildergalerie


zurück zur Übersicht


Schüleraustausch zwischen Königstein und Le Cannet/Mougins - Artikel im Nice Matin

Le collège des Campelières joue l'Europe

Bel exemple de la mission de l'Union Européenne que celui du collège des Campelières. En effet, depuis 10 ans, chaque année, 25 élèves français de 5ème et 4ème vont passer une semaine chez leurs homologues allemands et vice-versa. Les français partent au moment du Marché de Noël dans les foyers de leurs correspondants de Francfort alors que les ados allemands viennent profiter des premiers beaux jours dans les maisons mouginoises ou cannetanes. Depuis ce temps, une belle amitié s'est créée entre les enseignants et, à chaque échange, une complicité s'installe chez les élèves, à tel point qu'au moment de se quitter, les adieux sont chargés d'émotion et arrosés de larmes.
Quelques différences notoires

Hier, au départ des 25 jeunes filles venues passer leur semaine française, c'était aussi le moment du bilan. Outre le fait que grâce à la température agréable, la vie se passe beaucoup au jardin, et qu'elles se disent époustouflées par la beauté des paysages lors des balades en commun, elles ont relevé quelques disparités entre les deux modes de vie. A la maison, la plus grande différence est la nourriture. Elles sont étonnées par le petit déjeuner « très français » et par la façon de préparer les repas. Elles adorent la ratatouille, le cassoulet et surtout le fromage. Elles trouvent aussi que les jeunes français regardent trop la télé et ne font pas assez de sport. Quant au collège, les jeunes allemandes pensent qu'ici les journées sont trop longues, mais qu'elles ont plus de devoirs à faire à la maison, que les professeurs français ne laissent pas assez la parole aux élèves et que changer de classe toutes les heures est pénible, alors qu'en Allemagne, ce sont les profs qui bougent. Pour les jeunes français, la grande différence est l'autonomie accordée aux jeunes allemands. Les parents ont moins de crainte au niveau de la sécurité donc, ils sortent plus librement, ce qui n'évite pas les problèmes. D'autre part, il y a plus de civisme et les villes sont plus propres... En fait, à chaque pays ses spécificités, c'est ce qui fait la richesse de notre société européenne !

Bitte mit der linken Maustaste auf das Bild klicken

 

(c) 2020 - le-cannet.de