Impressum  |   Nous contacter  |   Sprache / Langue: 

Actualités

Mutters 2017 du 28 mai 2017 au 10 juin 2017

45ème anniversaire du Jumelage du 22 juin 2017 au 25 juin 2017

Accueil


Auswahl: Aperçu historique | Adhésion | Königstein | Le Cannet


Herzlich Willkommen !!! Bienvenue !!!

Soyez les bienvenus sur le site de l'Association pour le Jumelage Le Cannet-Königstein !

Vous trouverez ici en abrégé l'histoire de 40 années de notre jumelage avec la ville de Königstein im Taunus, près de Francfort dans le Land de Hesse.

A la suite du traité de coopération franco-allemande du 22 janvier 1963, signé à l'Elysée à l'initiative du Général De Gaulle et du chancelier Konrad Adenauer pour sceller la réconciliation entre la France et la République  fédérale d'Allemagne (RFA), de très nombreuses communes françaises  et allemandes se  sont jumelées. Elles sont au nombre d'environ 2200 aujourd'hui,  le nombre de jumelages le plus important au monde pour deux pays.Créés dans un but de réconciliation à l'origine, ils contribuent aujourd'hui au développement de l'Europe des citoyens.

L'origine du jumelage

En 1972 le conseil municipal du Cannet, M. Gaston Ducros étant alors maire, s'est mis à la recherche d'une ville allemande pour se jumeler et c'est M. Roche, 1er adjoint au maire et des affaires culturelles qui s'en est chargé. Par l'intermédiaire d'un agent immobilier allemand, des contacts ont été établis avec Kronberg, ville voisine de Königstein im Taunus. Un article dans la presse locale -Taunuszeitung - a éveillé l'intérêt de trois étudiants de Königstein, Bernhard Grosse, Berthold Schmitt et Hans-Günter Brüske , ce dernier devenant le premier présidentdu comité allemand lors de sa création en mai 1972.

Ils ont sollicité leur bourgmestre, E. Willke, et l'ont convaincu de l'importance ... et de l'agrément d'un jumelage avec une ville de la Côte d'Azur. Il les a envoyés comme ambassadeurs au Cannet et ils ont également su convaincre le maire Gaston Ducros de conclure un jumelage entre les deux cités, malgré leur différence  de taille : 16 000 habitants à Königstein contre 35 000 au Cannet à l'époque. Entre-temps, un nouveau bourgmestre, M.  Antonius Weber, qui devait le rester dix-huit ans, avait pris la relève de M. Ehrenfried Willke et mis ce jumelage sur les rails.

Et c'est dans l'enthousiasme que deux cents Cannettans-Rochevillois ont entrepris , en car, le long voyage  -1100 km- pour aller découvrir leur cité jumelle, une charmante petite ville résidentielle, dominée par les ruines d'une forteresse médiévale ... détruite par les troupes de Napoléon ...
Et c'est le 23 septembre 1972 que le jumelage a été solennellement scellé et la charte signée par le maire  Gaston Ducros et le bourgmestre Antonius Weber.
L'auteur de ces lignes, qui était présent,  peut témoigner de la chaleureuse fraternité  qui a régné dès le départ  et quine s'est jamais démentie depuis.

Une association pour le jumelage fut créée au Cannet  sous la présidence de Madame Ingrid Latscha  et  le jumelage fut scellé à la Pentecôte en juin 1973 dans notre ville, en présence d'une très forte délégation de Königstein.
M. Gaston Fischesser, membre fondateur, prit la relève d'Ingrid Latscha à la présidence  fin 1973 et la transmit en2002 à M. François Aigrot  qui avait  eu en charge le comité des jeunes, créé au début du jumelage.

La première décision prise par le conseil municipal du Cannet fut de donner le nom de la ville jumelle à une rue du Cannet ... sans consulter les riverains ! Nous avons donc une rue de Königstein, comme la ville jumelle a une « Le Cannet-Rocheville Strasse » , la rue du Kurbad,  le centre de cure, aux couleurs vives très discutées à l'époque.

Pour contribuer à la compréhension et à l'entente entre les deux populations, encore fallait-il qu'elles se comprennent ! Pour surmonter la barrière de la langue, le président, également professeur d'allemand, assura des cours pour jeunes et adultes qui furent suivis massivement. Il les assure toujours aujourd'hui, 40 ans après ... mais ils sont suivis moins massivement ...

Le jumelage et les jeunes

Comme le prévoyait le traité de coopération franco-allemande,  les fondateurs du jumelage ont d'abord voulu motiver les jeunes à se rencontrer. Grâce à l'OFAJ - l'office franco-allemand pour la jeunesse - des échanges de jeunes ont été mis sur pied,  deux semaines  successivement au Cannet et à Königstein pendant les vacances de Pâques et pendant les grandes vacances. Le président fit apparier son lycée (Carnot) avec le lycée public  - Taunusschule - de Königstein et les échanges permirent, pendant de longues années à des centaines d'élèves des deux villes de faire connaissance,  de progresser en allemand, de découvrir un autre mode de vie et de devenir plus tolérant.

A l'initiative De Mme Martine Philippe, professeur au Collège des Campelières,  plusieurs échanges avec le Lycée privé de jeunes filles de Königstein ont eu lieu.

Pour ses nombreux échanges et ses cours d'allemand - il inventa la méthode « duo », pratiquée  depuis lors dans des échanges linguistiques - M. Fischesser obtint la médaille de l'OFAJ lors du 25e anniversaire en 1998.

C'est également dans le domaine sportif et culturel que de très nombreuses  rencontres eurent lieu : des équipes de jeunes footballeurs de Königstein ont participé au tournoi de Pâques de ESCR de Rocheville,  des scouts  se sont rencontrés dans des campements,  des orchestres de jeunes de Königstein ont donné des concerts dans les églises du Cannet et de Rocheville. Des étudiant(e)s  viennent chaque été travailler comme stagiaires à l'Office du Tourisme, combinant  apprentissage de la langue et expérience professionnelle .

Le jumelage, la musique et autres arts

Point besoin de mots pour comprendre la musique et pour toucher les coeurs. Et dans ce domaine, nos amis de Königstein se sont surpassés et nous ont offert  les plus beaux concerts : par les Mandolinistes  de Falkenstein - un quartier de Königstein -  par un orchestre symphonique,  par les orchestres de jeunes déjà cités, par un concert de musique sacrée. Dernier concert en date, celui donné lors du 35e anniversaire du jumelage par le jeune pianiste Hardy Rittner, promis à une belle carrière de soliste.
En contrepartie nous  leur avons fait connaître la Chorale de St. Charles de Rocheville et surtout les danses et les chants de l'Académi dou Miéjour qui a participé à tous nos anniversaires , aussi bien à Königstein qu'au Cannet. Toujours dans le domaine de la musique, une jeune Cannettane, Véronique Bracco, compose à l'âge de 13 ans la « Petite Sérénade à Luisenpark » et reçoit le Prix Europe jeunes à un concours de notre ville jumelle en 1989.

Les peintres ont également participé de part et d'autre à de très nombreuses expositions. « Le jumelage » était même le thème choisi par l'association des peintres du Cannet pour un concours  lors du 30e anniversaire  du jumelage. Et Mme Ina Kowald de Königstein a été la dernière à exposer ses œuvres à l'Espace Saint-Bernardin.

Même en poésie et malgré les embûches de la langue, des Königsteinois ont participé avec succès au concours de la « Cigale poétique » du Cannet.

Le jumelage et les sports

Les premiers ambassadeurs du Cannet dans le domaine sportif ont été les karatékas du club de Rocheville. Suivis des jeunes footballeurs de l'ESCR. Des concours de boules ont émaillé des rencontres conviviales. Un instituteur de Königstein, Anton Wermter,  a consacré une année ses six semaines de vacances d'été pour relier

Königstein au Cannet ... à la marche par le GR 5. Il a été reçu dans les jardins de l'Hôtel de Ville par  le maire Pierre Bachelet  et une foule en liesse un 15 août.   A l'image du Tour de France, nos amis de Königstein, à l'initiative de Wolfgang Riedel, vice-président actuel ... et initiateur de ce site internet ! - ont entrepris  deux fois un « Tour du jumelage », le premier en 1990 par la Vallée du Rhône et le deuxième en 1998 lors du 25e anniversaire au Cannet par la Route Napoléon.

Depuis seize ans, à l'initiative de Walther Sambeth,  vice-président  du comité de Königstein, les randonneurs des deux associations se rencontrent chaque année, alternativement en Allemagne et en France.  Ces « Semaines de randonnées » sont très appréciées et très suivies, comme la dernière  à Hyères en 2010, car elles favorisent  l'entente et la compréhension  dans une ambiance très conviviale. Elles ont été élargies à la Culture pour permettre à un plus grand nombre d'adhérents de participer.

Jumelage, voyages et festivités

Comme dans les grandes familles, les festivités sont des occasions de rencontres . Les anniversaires sont mis à profit tous les cinq ans pour organiser un déplacement dans la ville jumelle. En 2012, pour le 40e anniversaire , les festivités auront lieu à Königstein en même temps que la Fête du Château, le plus grand événement touristique dans la région, à la fin du mois d'août. (Pour plus de renseignements, cliquer sur « 40e anniversaire »)
Ces rencontres d'anniversaire permettent  à nos adhérents d'apprécier la chaleureuse hospitalité des familles d'accueil de Königstein et la générosité du comité allemand, présidé depuis 1987 par Reinhard Siepenkort  et son épouse Marie-Charlotte qui, tous deux, oeuvrent inlassablement pour faire vivre le jumelage.

En 1989, notre comité a organisé pour la première fois une « Fête de la Bière » sur le modèle du « Oktoberfest » enAllemagne, à la Salle Principiano d'abord, puis à cause de son succès auprès de très nombreuses associations locales à La Palestre, grâce à l'obligeance de la municipalité.  La choucroute alsacienne artisanale  et l'orchestre « bavarois » « Tyrolfest » ont fait beaucoup pour la renommée de cette fête qui attiré jusqu'à 800 convives.
Le comité a malheureusement dû interrompre  cette manifestation à cause du coût de location de la salle.  Mais nous espérons pouvoir la reprogrammer  bientôt  à la nouvelle Salle Recroix si la municipalité se montre
compréhensive et coopérative ...

Pour permettre à ses adhérents  de mieux se connaître, de se cultiver, l'association a proposé  à ses adhérents des voyages dans les régions de France, dans presque tous les pays d'Europe , en Egypte, au Maroc et jusqu' en Thaïlande. Outre l'Allemagne, l'Autriche jouit d'une grande faveur auprès des adhérents.  Vienne, Salzbourg, la région des lacs, mais surtout le Tyrol attire depuis 22 ans des inconditionnels à Mutters, près d'Innsbruck. (Voir  « Voyage à Mutters »)

Pour satisfaire des adhérents plus âgés et pour varier les plaisirs, une première croisière en Méditerranée a été éffectuée en septembre 2011 sur le Splendida de la compagnie MSC. D'autres croisières suivront à la demande .

Jumelage et distinctions

Grâce à l'activité inlassable  des deux comités du Cannet et de Königstein, notre jumelage est toujours resté très vivant et a obtenu des distinctions  à plusieurs reprises.
Le prix de l'association « France-Allemagne » a été remis par le président du Sénat M. Poher au maire du Cannet,   M. Pierre Bachelet et au bourgmestre M. Antonius Weber, M. Gaston Fischesser au Cannet et M. Gerd Strabel étant alors présidents.  Une rencontre mémorable des deux comités, avec une réception à l'ambassade  de la République fédérale d'Allemagne à Paris ...  et une soirée au cabaret !
En 1987, le Conseil de l'Europe a remis au bourgmestre de Königstein, M. Weber, le « Drapeau de l'Europe. » Des animateurs du jumelage ont également été distingués pour les milliers d'heures consacrées bénévolement  à leur association.

Le président  Dr Reinhard Siepenkort  (depuis 1987) du comité de Königstein a reçu des mains de la députée-maire du Cannet, Michèle Tabarot, la Médaille d'Or de notre ville lors des festivités du 35e anniversaire  en 2008.
Et en Allemagne, l'Ordre du Mérite lui a été attribué par le Land de Hesse.
Au Cannet, le président Gaston Fischesser ( de 1973 à 2002) a reçu la Médaille d'or de la ville du Cannet  ... à deux reprises ! La première par M. Pierre Bachelet et la seconde en 1998 par Mme Michèle Tabarot ... son ancienne élève.
Il a également reçu des mains du Secrétaire général de l'OFAJ (Office franco-allemand pour la jeunesse) la Médaille de l'OFAJ pour l'organisation de très nombreux échanges de jeunes  et la dispense de cours d'allemand pour jeunes et adultes dans le cadre du jumelage depuis 1973.
En 1997, par un vote du conseil municipal de Königstein, il a été nommé Citoyen d'Honneur de la ville jumelle.
Il est également « Grenadier d'honneur » d'une association de la Fête du Château.
Son épouse, Jacqueline Fischesser, a reçu le 13 décembre 2010, des mains du bourgmestre Leonhard Helm, l'Odre du Mérite de la ville de Königstein, ordre nouvellement créé.
Ce même jour, pour son 80e anniversaire, M. Fischesser a été fêté à Königstein par la Ville et lors d' une inoubliable soirée organisée par le comité allemand.
Madame Ingrid Latscha, la première présidente (1972-73) a reçu la médaille du comité de Königstein, dont                M. Fischesser est également détenteur.
Outre le prix attribué par la ville de Königstein à la jeune pianiste Véronique Bracco (voir plus haut), une élève de M. Fischesser , Clarisse Cossais, a obtenu à un concours  linguistique international le Prix Strasbourg.

Jumelage, fontaines et cadeaux officiels

Lors de la célébration des anniversaires tous les cinq ans, il est de tradition d'offrir des cadeaux. Les deux  associations en échangent, mais également les municipalités. Les plus visibles, aussi bien au Cannet qu'à Königstein, ce sont les fontaines ! La fontaine devant la mairie du Cannet a été offerte à la ville et construite par un artisan de Königstein pour le 5e anniversaire du jumelage. Et la ville du Cannet a également offert une fontaine à la ville jumelle et chaque année le comité de Königstein organise la « Fête de la lavande » et couronne une « Reine de la lavande » devant cette fontaine. Le Cannet a également reçu un cadran solaire pour le 25e anniversaire. Il a été mis en place au Square de la Bégum ... mais il ne reste plus que le socle !

Une anecdote au sujet des cadeaux officiels : pour un anniversaire, le maire du Cannet a offert deux magnifiques bornes  pour la rue « Le Cannet-Rocheville Strasse ». Sans en avoir informé le bourgmestre, comme c'est l'usage pour un cadeau. Mais quand les techniciens du mobilier urbain Decaux ont voulu les monter sur place, le bourgmestre a dû leur expliquer que la rue étant une Nationale, aucune borne ne pouvait être édifiée ... Depuis, les deux bornes languissent dans un entrepôt ...

Le jumelage ... et l'Amour

Dès l'origine du jumelage en 1972, de nombreux  contacts furent créés entre les populations du Cannet et de la ville jumelle. Un jeune homme de Königstein - le créateur de ce site internet - a été séduit par une belle jeune fille du Cannet et est venu en voiture (2200 kms AR !) la rejoindre tous les week-ends pendant des années. C'est lui le recordman des venues dans notre ville. Interrogé sur le nombre de voyages il a répondu : « Après 200 je n'ai plus compté !!! »
Cette relation n'a finalement pas abouti pour ces deux jeunes, mais une ancienne élève de l'auteur de ces lignes, Patricia Galfré a convolé en justes noces avec un jeune homme de Königstein. Ils ont fondé une famille et habitent dans une ville voisine, à Usingen.

Petites anecdotes du jumelage

La ville de Königstein est jumelée avec son homonyme en Saxe. Connue par sa forteresse d'où le général Giraud s'est évadé.´Lors des festivités de ce jumelage, après la chute du mur de Berlin en 1989, la municipalité du Cannet et notre comité de jumelage ont été invités. Le maire s'était fait représenté par un adjoint - il se reconnaîtra -  et notre comité par l'auteur de ces lignes.
Les deux  délégations de Königstein im Taunus et du Cannet ont été hébergées dans des familles d'accueil, faute d'argent pour les mettre à l'hôtel. Et l'adjoint au maire et le président du comité ont dû ... partager le même lit !!!

Chapeau la Poste !!!

Une lettre postée par un habitant de Königstein avec l'adresse : « Kurbad  Le Cannet-Rocheville Strasse» (Centre de cure, rue Le Cannet-Rocheville) a atterri au siège de notre association au Cannet !
Une autre, expédiée du Cannet au président du conseil municipal de Königstein pour des vœux de Nouvel an est revenue à l'expéditeur avec la mention : « Unknown in Kingston on Thames » (Inconnu à Kingston sur Tamise) ...

Si vous aussi, chère lecteur, chère lectrice, vous voulez adhérer à notre association, prenez contact avec nous, nous serons très heureux de vous accueillir.

Gaston Fischesser
Membre fondateur du jumelage

Président d'honneur
Secrétaire général (toujours en exercice ...)

(c) 2017 - le-cannet.de